Dominique

DIEULOT

EXPOSITIONS

À VENIR...

Janvier 2022

SOLO SHOW

OEUVRES DISPONIBLES

PORTRAIT

Photographiste, Graphotographe

vit et travaille à Paris

 

Dominique DIEULOT a traversé une époque, petit bout de femme libre, appareil à bout de bras, son regard bleu perçant aux aguets et le don de saisir la magie des choses.

 

Considérant le défilé de mode comme l’évènement le plus révélateur et le plus expressif des créateurs elle s’invite à ceux de Popy Moreni, Maurizio Galante, Issey Miyake, Romeo Gigli, Yohji Yamamoto, Comme des Garçons, Paco Rabanne, Thierry Mugler, Jean-Paul Gaultier, Ishinuma, Hermès, Junko Shimada, Barbara Bui, Franck Sorbier...

 

Dans l’enivrant tumulte du show, en mouvement, à l’écart de la meute des photographes elle imprime sur ses pellicules, lors des défilés et en backstage, le mouvement d’un pli, le tombé d’une étoffe, le détail d’un bouton, l’élégance travaillée de la matière, la parole des créateurs et immortalise l’éclat d’une époque où la mode était une fête et incarnait la joie et la liberté.

 

S’attardant sur les « détails » qui font de la mode un art magistral son travail est publié dans les magazines Joyce, Jardin des Modes, Marie-Claire Japon, View on color, Donna, Bloom, Vogue Hommes, Io Donna... et par le New-York Times pour lequel ses photos illustrent un reportage sur la haute couture : « montrer qu’un bouton chez Chanel c’est comme un bijou réalisé en fonction du tissu, les plissés de Versace, les broderies de Christian Lacroix, les dentelles de Valentino, les perles emprisonnées dans un carré d’organza de soie de Maurizio Galante [...] Je me souviens, Valentino en personne me tenait les vêtements afin que je les photographie. Les gens venaient me voir en backstage et me demandaient ce que je faisais, aucun photographe ne faisait de la macro photo pour des détails ».D.Dieulot

 

Grande technicienne utilisant des méthodes de tirage expérimentales, ses photographies ressemblent à des tableaux. Jamais recadrées mais retravaillées en étapes successives chaque photo traduit son émotion à l’instant éphémère du passage d’une silhouette lors du défilé. Les lignes s’estompent, le cadrage est précis, l’instant figé dans le mouvement nous plonge dans la magie racontée par mille et un détails saisis sur le vif.

 

Dominique DIEULOT nous ouvre ses archives véritables trésors, patrimoine historique documentant l’histoire de la Mode et nous sommes infiniment honorés de l’accueillir chez REMÈDES GALERIE et de préparer sa prochaine exposition.